[ Arduino 101] Présentation d’Arduino

Comment faire de l’électronique en utilisant un langage de programmation ? La réponse, c’est le projet Arduino qui l’apporte. Vous allez le voir, celui-ci a été conçu pour être accessible à tous par sa simplicité. Mais il peut également être d’usage professionnel, tant les possibilités d’applications sont nombreuses.

Qu’est-ce que c’est ?

Une équipe de développeurs composée de Massimo Banzi, David Cuartielles, Tom Igoe, Gianluca Martino, David Mellis et Nicholas Zambetti a imaginé un projet répondant au doux nom de Arduino et mettant en œuvre une petite carte électronique programmable et un logiciel multiplateforme, qui puisse être accessible à tout un chacun dans le but de créer facilement des systèmes électroniques. Étant donné qu’il y a des débutants parmi nous, commençons par voir un peu le vocabulaire commun propre au domaine de l’électronique et de l’informatique.

Une carte électronique

Une carte électronique est un support plan, flexible ou rigide, généralement composé d’epoxy ou de fibre de verre. Elle possède des pistes électriques disposées sur une, deux ou plusieurs couches (en surface et/ou en interne) qui permettent la mise en relation électrique des composants électroniques. Chaque piste relie tel composant à tel autre, de façon à créer un système électronique qui fonctionne et qui réalise les opérations demandées.


Exemples de cartes électroniques

Évidemment, tous les composants d’une carte électronique ne sont pas forcément reliés entre eux. Le câblage des composants suit un plan spécifique à chaque carte électronique, qui se nomme le schéma électronique.


Exemple de schéma électronique – carte Arduino Uno

Enfin, avant de passer à la réalisation d’un carte électronique, il est nécessaire de transformer le schéma électronique en un schéma de câblage, appelé typon.


Exemple de typon – carte Arduino

Une fois que l’on a une carte électronique, on fait quoi avec ?

Eh bien une fois que la carte électronique est faite, nous n’avons plus qu’à la tester et l’utiliser ! Dans notre cas, avec Arduino, nous n’aurons pas à fabriquer la carte et encore moins à la concevoir. Elle existe, elle est déjà prête à l’emploi et nous n’avons plus qu’à l’utiliser. Et pour cela, vous allez devoir apprendre comment l’utiliser, ce que je vais vous montrer dans ce tutoriel.

Programmable ?

J’ai parlé de carte électronique programmable au début de ce chapitre. Mais savez-vous ce que c’est exactement ? Non pas vraiment. Alors voyons ensemble de quoi il s’agit. La carte Arduino est une carte électronique qui ne sait rien faire sans qu’on lui dise quoi faire. Pourquoi ? Eh bien c’est du au fait qu’elle est programmable. Cela signifie qu’elle a besoin d’un programme pour fonctionner.

Un programme

Un programme est une liste d’instructions qui est exécuté par un système. Par exemple votre navigateur internet, avec lequel vous lisez probablement ce cours, est un programme. On peut analogiquement faire référence à une liste de course :

Chaque élément de cette liste est une instruction qui vous dis : « Va chercher le lait » ou « Va chercher le pain », etc. Dans un programme le fonctionnement est similaire :

  • Attendre que l’utilisateur rentre un site internet à consulter
  • Rechercher sur internet la page demandée
  • Afficher le résultat

Tel pourrait être le fonctionnement de votre navigateur internet. Il va attendre que vous lui demandiez quelque chose pour aller le chercher et ensuite vous le montrer. Eh bien, tout aussi simplement que ces deux cas, une carte électronique programmable suit une liste d’instructions pour effectuer les opérations demandées par le programme.

Et on les trouves où ces programmes ? Comment on fait pour le mettre dans la carte ? o_O

Des programmes, on peut en trouver de partout. Mais restons concentré sur Arduino. Le programme que nous allons mettre dans la carte Arduino, c’est nous qui allons le réaliser. Oui, vous avez bien lu. Nous allons programmer cette carte Arduino. Bien sûr, ce ne sera pas aussi simple qu’une liste de course, mais rassurez-vous cependant car nous allons réussir quand même ! Je vous montrerais comment y parvenir, puisque avant tout c’est un des objectifs de ce tutoriel. Voici un exemple de programme : Vous le voyez comme moi, il s’agit de plusieurs lignes de texte, chacune étant une instruction. Ce langage ressemble à un véritable baragouin et ne semble vouloir à priori rien dire du tout… Et pourtant, c’est ce que nous saurons faire dans quelques temps ! Car nous apprendrons le langage informatique utilisé pour programmer la carte Arduino. Je ne m’attarde pas sur les détails, nous aurons amplement le temps de revenir sur le sujet plus tard. Pour répondre à la deuxième question, nous allons avoir besoin d’un logiciel…

Et un logiciel ?

Bon, je ne vais pas vous faire le détail de ce qu’est un logiciel, vous savez sans aucun doute de quoi il s’agit. Ce n’est autre qu’un programme informatique exécuté sur un ordinateur. Oui, pour programmer la carte Arduino, nous allons utiliser un programme ! En fait, il va s’agir d’un compilateur. Alors qu’est-ce que c’est exactement ?

Un compilateur

En informatique, ce terme désigne un logiciel qui est capable de traduire un langage informatique, ou plutôt un programme utilisant un langage informatique, vers un langage plus approprié afin que la machine qui va le lire puisse le comprendre. C’est un peu comme si le patron anglais d’une firme Chinoise donnait des instructions en anglais à un de ses ouvriers chinois. L’ouvrier ne pourrait comprendre ce qu’il doit faire. Pour cela, il a besoin que l’on traduise ce que lui dit son patron. C’est le rôle du traducteur. Le compilateur va donc traduire les instructions du programme précédent, écrites en langage texte, vers un langage dit « machine ». Ce langage utilise uniquement des 0 et des 1. Nous verrons plus tard pourquoi. Cela pourrait être imagé de la façon suivante :

Donc, pour traduire le langage texte vers le langage machine (avec des 0 et des 1), nous aurons besoin de ce fameux compilateur. Et pas n’importe lequel, il faut celui qui soit capable de traduire le langage texte Arduino vers le langage machine Arduino. Et oui, sinon rien ne va fonctionner. Si vous mettez un traducteur Français vers Allemand entre notre patron anglais et son ouvrier chinois, ça ne fonctionnera pas mieux que s’ils discutaient directement. Vous comprenez ?

Et pourquoi on doit utiliser un traducteur, on peut pas simplement apprendre le langage machine directement ?

Comment dire… non ! Non parce que le langage machine est quasiment impossible à utiliser tel quel. Par exemple, comme il est composé de 0 et de 1, si je vous montre ça : « 0001011100111010101000111 », vous serez incapable, tout comme moi, de dire ce que cela signifie ! Et même si je vous dis que la suite « 01000001 » correspond à la lettre « A », je vous donne bien du courage pour coder rien qu’une phrase ! 😛 Bref, oubliez cette idée. C’est quand même plus facile d’utiliser des mots anglais (car oui nous allons être obligé de faire un peu d’anglais pour programmer, mais rien de bien compliqué rassure-vous) que des suites de 0 et de 1. Vous ne croyez pas ?

Envoyer le programme dans la carte

Là, je ne vais pas vous dire grand chose car c’est l’environnement de développement qui va gérer tout ça. Nous n’aurons qu’à apprendre comment utiliser ce dernier et il se débrouillera tout seul pour envoyer le programme dans la carte. Nah ! Nous n’aurons donc qu’à créer le programme sans nous soucier du reste.

Pourquoi choisir Arduino ?

Que va-t-on faire avec ?

Avec Arduino, nous allons commencer par apprendre à programmer puis à utiliser des composants électroniques. Au final, nous saurons créer des systèmes électroniques plus ou moins complexes. Mais ce n’est pas tout…

D’abord, Arduino c’est…

… une carte électronique programmable et un logiciel gratuit :

Mais aussi

– Un prix dérisoire étant donné l’étendue des applications possibles. On comptera 20 euros pour la carte que l’on va utiliser dans le cours. Le logiciel est fournit gratuitement ! – Une compatibilité sous toutes les plateformes, à savoir : Windows, Linux et Mac OS. – Une communauté ultra développée ! Des milliers de forums d’entre-aide, de présentations de projets, de propositions de programmes et de bibliothèques, … – Un site en anglais arduino.cc et un autre en français arduino.cc où vous trouverez tout de la référence Arduino, le matériel, des exemples d’utilisations, de l’aide pour débuter, des explications sur le logiciel et le matériel, etc. – Une liberté quasi absolue. Elle constitue en elle même deux choses :

  • Le logiciel : gratuit et open source, développé en Java, dont la simplicité d’utilisation relève du savoir cliquer sur la souris
  • Le matériel : cartes électroniques dont les schémas sont en libre circulation sur internet

Cette liberté a une condition : le nom « Arduino » ne doit être employé que pour les cartes « officielles ». En somme, vous ne pouvez pas fabriquer votre propre carte sur le modèle Arduino et lui assigner le nom « Arduino ».

Et enfin, les applications possibles

Voici une liste non exhaustive des applications possible réalisées grâce à Arduino :

  • contrôler des appareils domestiques
  • donner une « intelligence » à un robot
  • réaliser des jeux de lumières
  • permettre à un ordinateur de communiquer avec une carte électronique et différents capteurs
  • télécommander un appareil mobile (modélisme)
  • etc.

Il y a tellement d’autres infinités d’utilisations, vous pouvez simplement chercher sur votre moteur de recherche préféré ou sur Youtube le mot « Arduino » pour découvrir les milliers de projets réalisés avec !

Arduino dans ce tutoriel

Je vais quand même rappeler les principaux objectifs de ce cours. Nous allons avant tout découvrir Arduino dans son ensemble et apprendre à l’utiliser. Dans un premier temps, il s’agira de vous présenter ce qu’est Arduino, comment cela fonctionne globalement, pour ensuite entrer un peu plus dans le détail. Nous allons alors apprendre à utiliser le langage Arduino pour pouvoir créer des programmes très simple pour débuter. Nous enchainerons ensuite avec les différentes fonctionnalités de la carte et ferons de petits TP qui vous permettront d’assimiler chaque notion abordée. Dès lors que vous serez plutôt à l’aise avec toutes les bases, nous nous rapprocherons de l’utilisation de composants électroniques plus ou moins complexes et finirons par un plus « gros » TP alliant la programmation et l’électronique. De quoi vous mettre de l’eau à la bouche ! 😛

Arduino à l’école ?

Pédagogiquement, Arduino a aussi pas mal d’atout. En effet, ses créateurs ont d’abord pensé ce projet pour qu’il soit facile d’accès. Il permet ainsi une très bonne approche de nombreux domaines et ainsi d’apprendre plein de choses assez simplement.

Des exemples

Voici quelques exemples d’utilisation possible :

  • Simuler le fonctionnement des portes logiques
  • Permettre l’utilisation de différents capteurs
  • Mettre en œuvre et faciliter la compréhension d’un réseau informatique
  • Se servir d’Arduino pour créer des maquettes animées montrant le fonctionnement des collisions entres les plaques de la croute terrestre, par exemple :mrgreen:
  • Donner un exemple concret d’utilisation des matrices avec un clavier alphanumérique 16 touches ou plus
  • Être la base pour des élèves ayant un TPE à faire pour le BAC

De plus, énormément de ressources et tutoriels (mais souvent en anglais) se trouvent sur internet, ce qui offre un autonomie particulière à l’apprenant.

Des outils existant !

Enfin, pour terminer de vous convaincre d’utiliser Arduino pour découvrir le monde merveilleux de l’embarqué, il existe différents outils qui puissent être utilisé avec Arduino. Je vais en citer deux qui me semble être les principaux : Ardublock est un outil qui se greffe au logiciel Arduino et qui permet de programmer avec des blocs. Chaque bloc est une instruction. On peut aisément faire des programmes avec cet outil et mêmes des plutôt complexes. Cela permet par exemple de se concentrer sur ce que l’on doit faire avec Arduino et non se concentrer sur Arduino pour ensuite ce que l’on doit comprendre avec. Citons entre autre la simulation de porte logique : plutôt créer des programmes rapidement sans connaitre le langage pour comprendre plus facilement comment fonctionne une porte logique. Et ce n’est qu’un exemple. Car cela permet aussi de permettre à de jeunes enfants de commencer à programmer sans de trop grandes complications.


Exemple de programmes réalisés avec Ardublock

Processing est une autre plateforme en lien avec Arduino. Là il n’y a pas de matériel, uniquement un logiciel. Il permet entre autre de créer des interfaces graphiques avec un langage de programmation très similaire à celui d’Arduino. Par contre, cela demande un niveau un peu plus élevé pour pouvoir l’utiliser, même si cela reste simple dans l’ensemble.


Voilà un exemple de ce que j’avais réalisé avec Processing pour faire communiquer mon ordinateur avec ma carte Arduino

J’espère avoir été assez convaincant afin que vous franchissiez le pas et ayez du plaisir à apprendre ! 🙂

Les cartes Arduino

Le matériel que j’ai choisi d’utiliser tout au long de ce cours n’a pas un prix excessif et, je l’ai dit, tourne aux alentours de 25 € TTC. Il existe plusieurs magasins en lignes et en boutiques qui vendent des cartes Arduino. Je vais vous en donner quelques-uns, mais avant, il va falloir différencier certaines choses.

Les fabricants

Le projet Arduino est libre et les schémas des cartes circulent librement sur internet. D’où la mise en garde que je vais faire : il se peut qu’un illustre inconnu fabrique lui même ses cartes Arduino. Cela n’a rien de mal en soi, s’il veut les commercialiser, il peut. Mais s’il est malhonnête, il peut vous vendre un produit défectueux. Bien sûr, tout le monde ne cherchera pas à vous arnaquer. Mais la prudence est de rigueur. Faites donc attention où vous achetez vos cartes.

Les types de cartes

Il y a trois types de cartes :

  • Lesdites « officielles » qui sont fabriquées en Italie par le fabricant officiel : Smart Projects
  • Lesdits « compatibles » qui ne sont pas fabriqués par Smart Projects, mais qui sont totalement compatibles avec les Arduino officielles.
  • Les « autres » fabriquées par diverse entreprise et commercialisées sous un nom différent (Freeduino, Seeduino, Femtoduino, …).

Les différentes cartes

Des cartes Arduino il en existe beaucoup ! Voyons celles qui nous intéressent… La carte Uno et Duemilanove Nous choisirons d’utiliser la carte portant le nom de « Uno » ou « Duemilanove ». Ces deux versions sont presque identiques.


Carte Arduino « Duemilavove » et « Uno » avec laquelle nous allons travailler

La carte Mega La carte Arduino Mega est une autre carte qui offre toutes les fonctionnalités de la carte précédente, mais avec des fonctionnalités supplémentaires. On retrouve notamment un nombre d’entrées et de sorties plus important ainsi que plusieurs liaisons séries. Bien sûr, le prix est plus élevé : > 40 € !


Carte Arduino « Mega »

Les autres cartes Il existe encore beaucoup d’autres cartes, je vous laisse vous débrouiller pour trouver celle qui conviendra à vos projets. Cela dit, je vous conseil dans un premier temps d’utiliser la carte Arduino Uno ou Duemilanove d’une part car elle vous sera largement suffisante pour débuter et d’autre part car c’est avec celle-ci que nous présentons le cours.

Où acheter ?

Il existe sur le net une multitude de magasins qui proposent des cartes Arduino. Pour consulter la liste de ces magasins, rien de plus simple, il suffit de vous rendre sur le forum dédié :

J’ai vu des cartes officielles « édition SMD/CMS ». Ca à l’air bien aussi, c’est quoi la différence ? Je peux m’en servir ?

Il n’y a pas de différence ! enfin presque… « SMD » signifie Surface Mount Device, en français on appelle ça des « CMS » pour Composants Montés en Surface. Ces composants sont soudés directement sur le cuivre de la carte, il ne la traverse pas comme les autres. Pour les cartes Arduino, on retrouve le composant principal en édition SMD dans ces cartes. La carte est donc la même, aucune différence pour le tuto. Les composants sont les mêmes, seule l’allure « physique » est différente. Par exemple, ci-dessus la « Mega » est en SMD et la Uno est « classique ».

Liste d’achat

Tout au long du cours, nous allons utiliser du matériel en supplément de la carte. Rassurez-vous le prix est bien moindre. Je vous donne cette liste, cela vous évitera d’acheter en plusieurs fois. Vous allez devoir me croire sur parole sur leur intérêt. Nous découvrirons comment chaque composant fonctionne et comment les utiliser tout au long du tutoriel. 🙂

Attention, cette liste ne contient que les composants en quantités minimales strictes. Libre à vous de prendre plus de LED et de résistances par exemple (au cas où vous en perdriez ou détruisiez…). Pour ce qui est des prix, j’ai regardé sur différents sites grands publics (donc pas Farnell par exemple), ils peuvent donc paraître plus élevé que la normale dans la mesure où ces sites amortissent moins sur des ventes à des clients fidèles qui prennent tout en grande quantité…

Avant que j’oublie, quatres éléments n’apparaitront pas dans la liste et sont indispensables :

Une Arduino Uno ou Duemilanove Un câble USB A mâle/B mâle
Une BreadBoard (plaque d’essai) Un lot de fils pour brancher le tout !

Liste Globale

Voici donc la liste du matériel nécessaire pour suivre le cours. Libre à vous de tout acheter ou non.

Liste incomplète, le tutoriel n’est pas terminé ! Mais elle suffit pour suivre les chapitres en ligne.
Désignation Quantité Photo Description
LED rouge 7 Ce composant est une sorte de lampe un peu spécial. Nous nous en servirons principalement pour faire de la signalisation.
LED verte 3
LED jaune (ou orange) 2
Résistance (entre 220 et 470 Ohm) 10 La résistance est un composant de base qui s’oppose au passage du courant. On s’en sert pour limiter des courants maximums mais aussi pour d’autres choses.
Résistance (entre 2.2 et 4.7 kOhm) 2
Résistance (10 kOhm) 2
Bouton Poussoir 2 Un bouton poussoir sert à faire passer le courant lorsqu’on appuie dessus ou au contraire garder le circuit « éteint » lorsqu’il est relâché.
Transistor (2N2222 ou BC547) 2 Le transistor sert à plein de chose. Il peut être utilisé pour faire de l’amplification (de courant ou de tension) mais aussi comme un interrupteur commandé électriquement.
Afficheur 7 segments (anode commune) 2 Un afficheur 7 segments est un ensemble de LEDs (cf. ci-dessus) disposées géométriquement pour afficher des chiffres.
Décodeur BCD (CD4543BE) 1 Le décodeur BCD (Binaire Codé Décimal) permet piloter des afficheurs 7 segments en limitant le nombre de fils de données (4 au lieu de 7).
Condensateur (10nF/5V ou plus) 2 Le condensateur est un composant de base. Il sert à plein de chose. On peut se le représenter comme un petit réservoir à électricité.
Condensateur (1000µF 15V ou plus 1 Celui-ci est un plus gros réservoir que le précédent
Potentiomètre linéaire (10 kOhm) 1 Le potentiomètre est une résistance que l’on peut faire varier manuellement.
LED RVB 1 Une LED RVB (Rouge Vert Bleu) est une LED permettant de mélanger les couleurs de bases pour en créer d’autres.
Écran LCD alphanumérique 1 L’écran LCD alphanumérique permet d’afficher des caractères tels que les chiffres et les lettres. Il va apporter de l’interactivité à vos projets les plus fous !

Les revendeurs

Je vous ai déjà donné le lien, vous pourrez trouver ces composants chez les revendeurs listés dans ce sujet du forum :

Les kits

Enfin, il existe des kits tout prêts chez certains revendeurs. Nous n’en conseillerons aucun pour plusieurs raisons. Tout d’abord, pour ne pas faire trop de publicité et rester conforme avec la charte du site. Ensuite, car il est difficile de trouver un kit « complet ». Ils ont tous des avantages et des inconvénients mais aucun (au moment de la publication de ces lignes) ne propose absolument tous les composants que nous allons utiliser. Nous ne voulons donc pas que vous reveniez vous plaindre sur les forums car nous vous aurions fait dépenser votre argent inutilement !

Cela étant dit, merci de ne pas nous spammer de MP pour que l’on donne notre avis sur tel ou tel kit ! Usez des forums pour cela, il y a toujours quelqu’un qui sera là pour vous aider. Et puis nous n’avons pas les moyens de tous les acheter et tester leur qualité !

63 commentaires

  1. Pingback: Arduino | Pearltrees

  2. Bonjour, je souhaite faire mes achats pour suivre le cours jusqu’au bout mais vous écrivez que la liste n’est pas complète, tout comme le tutoriel. Cependant, je vois qu’il y a un cours sur les moteurs, mais pas de moteur dans la liste. Y a-t-il d’autres composants que je devrais acheter pour la suite du cours mais qui ne sont pas dedans ?

  3. Désolé, je n’ai pas trouvé meilleur endroit pour faire ma remarque.
    J’ai téléchargé la verion epub et pdf du tutu arduino sous android. Le pdf est difficilement exploitable car la mise en page ne se refait. Qu’a cela ne tienne, il.existe la version epub, elle très agréable. Mais elle ne comporte que quelques dizaines de pages, en fait seulement la préface et les entrées en matière de chacun des chapitres. Il y a du avoir un problème lors de la génération ?
    J’ai téléchargé aussi sur PC même résultat. Merci pour la qualité de votre site et pour la correction que vous pourrez apporter.

  4. Bonjour,
    Je suis tout nouveau pratiquant Arduino et j’aimerais avoir quelques explications voire aides pour l’installation du logiciel Arduino sous Mac.

    J’ai tout d’abord télécharger le logiciel Arduino via  »Download the Arduino Software » sur le site officiel Arduino et  »Arduino IDE Arduino 1.0.5 » en choisissant Mac O SX pour mon Macbook pro.
    Tout s’est bien passé jusqu’au choix de ma carte  »UNO » que j’ai validé puis mon port que je pense être le bon puisque je n’ai pas de message d’erreur Port, et j’arrive à une fenêtre qui comprend une barre à 5 boutons ce qui est normal d’après le processus de téléchargement mais c’est après que je pense avoir trouvé un problème…

    A l’étape 9 du téléchargement (la dernière étape) il faut cliquer sur Upload et le téléchargement est terminé.
    Le problème est que dans mon cas, quand j’arrive à cette étape, la barre de boutons reste identique à celle décrite ci-dessus (5 boutons) alors que sur la fenêtre suivante la barre de boutons s’est élargie de deux boutons supplémentaires (7 boutons) (que je n’ai pas quand j’arrive à ce stade)…

    J’ai par ailleurs essayé de télécharger en cliquant sur le premier bouton à partir de la gauche (Vérifier) et une barre bleu défile alors de manière normale le temps de la vérification puis un message affiche « vérification terminée ». Je clique ensuite sur le deuxième bouton à partir de la gauche (Téléversé) et le même processus se déroule et affiche à l’écran: « Téléversement terminé ».

    Je ne pense pas que ce soit la procédure normale et si une âme charitable pourrait m’aider dans la procédure à suivre ou me dire à quel moment j’ai fait une erreur ce serait très sympa à vous.
    D’avance, Merci.
    Bernard

    • Je ne vais pas pouvoir être d’une grande aide n’ayant jamais utilise Mac… Tout ce que je peux dire c’est que si le message “Téléversement terminé” s’affiche c’est que normalement tout s’est bien passé. En chargeant un programme d’exemple comme « blink » et en changeant la vitesse de clignotement de la led est-ce que qque chose se passe ?

  5. Salut !

    Merci pour cet excellent tuto qui me redonne le courage de faire la programmation et l’éléctronique. Tu fais un excellent boulot d’ailleurs j’ai lu les plaintes sur le site http://openclassrooms.com/forum/sujet/tuto-arduino-8?page=1 c’est ce qui m’a pousser à venir sur ce blog et je trouve contradictoire les principes du site OpenClassroom qui avant faisait un trés bon boulot et qui le continue d’ailleurs sauf que le commerce les a un peu détourné. Mais bon je tiens vraiment à te rendre hommage pour ce que tu fais.

    Cordialement

  6. Bonjour, tout d’abord merci à toi pour ton tutoriel d’une clarté exceptionnelle sur les Arduino. Possédant déjà un Raspberry Pi et m’intéressant depuis longtemps à ce petit bijou qu’est l’Arduino, je comptais en acheter un. Mais l’électronique et moi, ça fait 2, donc je me suis retenu jusqu’à la découverte de ton site qui vient de me faire passer à la caisse.

    Bonne continuation.

    Un nouveau fidèle lecteur 😉

  7. Bonjour ! Tout d’abord, merci pour vos articles complets 😉 mais je suis totalement débutant en électronique et j’ai une question (surement très bête 😀 ) à propos des condensateurs 10 nF : Quand vous dites « 5V ou plus » je voudrais savoir si des condensateurs 10nF/50V pourraient aussi convenir … (je demande au cas ou car ça parait quand même beaucoup 😀 )
    Merci d’avance 😉

    • Oui ca marchera. La tension écrite sur les condensateurs représente une « limite basse » a respecter, sous peine d’exploser le condo. Du coup si on travail avec du 5V, n’importe quel condensateur avec une tension plus élevé marchera (mais plus la tension supportée sera grande et plus le condensateur prendra de la place)

  8. Salut! Je voudrais m’acheter une Arduino, alors j’ai commencé à faire ma liste d’achats, mais j’en suis à potentiomètre linéaire, et j’ai un doute, car l’image ne correspond pas, il me semble que c’est un potentiomètre rotatif que tu as mis (sur semageek, les potentiomètres linéaires sont.. linéaires ^^ En longueur quoi, pas comme sur ton image :/)

  9. Un grand merci à toi pour ce cours qui va bien me rafraîchir les idées, je découvre arduino en venant de l’automatisme industriel, mais j’ai un peu oublié les bases de l’électronique, donc je vais te suivre assiduement

  10. Salut ! Je commence à acheté toute la petite liste mais j’ai une question, y’a t’il du matériel spécifique hors cette liste que l’on va utiliser ? Par exemple tourne-vis, fer à souder ou autres.. Merci !

  11. Bonjour Eskimon,
    Il devrait y avoir un prix Nobel pour les vulgarisateurs de votre talent !
    Quand pensez-vous pouvoir nous livrer votre tuto sous forme de livre ?
    Je me réjouis de pouvoir passer commande !
    Avec cordial message.

    • Ahhh le livre ^^ Je te cache pas que ca fait toujours parti de mes grands projets, mais toujours aussi délicat a réalisé, surtout par le fait que j’habite a l’étranger… (mais le jour ou je reviens en France je m’y remettrais plus sérieusement)

  12. Supers tutos, c’est vraiment top pour aborder l’électronique sans se prendre la tête ^^

    Un grand merci à toi et à tout ceux qui ont participé à ce projet !

    Pourquoi choisir Arduino ?->Mais aussi->Une compatibilité sous toutes les plateformes, à savoir : Windows, Linux et Mas OS <- Là ^^

    Je ne sais pas si c'est une faute ou si c'est fait exprès pour ne pas citer la marque mais au cas ou… ^^

  13. Bonjour, cette question a peut être déjà été posée : quel logiciel utilises-tu pour tes shemas électroniques ?
    Un grand merci pour ton travail grâce a toi je me lance dans la réalisation de mon premier robot !

  14. Pingback: Sapna Ranch : l’éclosion de la créativité pour un avenir durable dans le Mandangad-Maharashtra (Etika Tour #4 / India)

    • Le but d’Arduino est d’amené de manière simple le monde de l’électronique/informatique à des gens dont ce n’est pas le métier. Programmer en C/C++ n’est pas forcément à la porté de tout le monde. Du coup « oui c’est possible, mais pas l’objectif ici » 🙂

  15. Salut,
    Je suis un grand débutant dans l’électronique. Ça m’a toujours passioné, j’ai voulu commencer avec un raspberry mais je vais me lancer avec arduino grâce à toi. Merci
    Mais je me demande s’il n’y a aucun pré requis pour pouvoir suivre ce cours. Parce que en lisant les commentaires ci dessus je me rends compte que bcp de ceux qui sont ici s’y connaissent deja.
    J’ai quelques bases en programmation (si j’avais un compte premium j’aurais déjà fini le cours C++ de OpenClassrooms mais je paierai 🙂 pas c’est une règle d’or pour moi).
    Bref ma question est : puis-je commencer à me procurer le matériel nécessaire pour ce cours ou dois je d’abord connaître certaines choses plus simples?
    Enfin merci de faire un si bon boulot.

  16. Ménestrel
    Bonjour et bravo pour votre travail !
    Je viens d’acquérir une carte arduino Uno que j’essaie dela programmer avec un ordinateur équipé des vista.
    J’ai chargé la version 1,6,7 du logiciel arduino. Je me suis assuré que le port correspondait et recherché le driver adapté. Je copie l’exemple blink et mon problème apparaît lorsque je veux compiler . J ‘ai toujours l’erreur suivante :
    AVR-g++: error: NO such file or directory.
    Pouvez-vous me conseiller ?

  17. Bonjour,
    Merci beaucoup de nous faire partager votre savoir. J’ai acheté un carte Arduino, téléchargé le logiciel, commencé à faire mes premières expériences(prises sur le net) qui fonctionnent, mais je vais reprendre avec vous pour mieux comprendre ce que je construis. Je vous remercie encore une fois. fb

  18. Pingback: Présentation d'Arduino - Tuto Arduino - ...

  19. bonjour,
    je trouve ce que vous faites assez intéressant pour ne pas dire très, j’aimerai en savoir plus;notamment savoir si c ‘est possible de faire un compteur avec ce module.
    (compter des objets traversant un rayon infrarouge par exemple)

  20. Bonjour,

    Arduino ou l’art de faire prendre des vessies pour des lanternes.
    Utiliser du pseudo C++ pour un microcontrôleur 8 bit ou comment apprendre quelque chose qui ne vous servira jamais.
    Dénaturer ainsi le langage C qui a été pensé pour être portable d’une cible à l’autre, en le transformant en charabia plus proche de l’argot que du C, pour qui sait programmer c’est juste insupportable à regarder et pour celui qui veut apprendre il choisit malheureusement de prendre ce qui brille au détriment de ce qui est réellement riche.
    Ne vous laissez pas avoir avec ces usurpateurs qui vous prétendent une simplicité qui n’est qu’apparente, tout comme d’autres font croire que Mc Do est de la bonne bouffe pas cher.
    On vous vante un code gratuit, tu m’étonnes, vu la qualité ils seraient gonflés en plus de le vendre.

    Faites l’effort de l’apprentissage méthodique et rigoureux, vous en tirerez un réel profit intellectuel, des bases sérieuses et vous pourrez évoluer vers des plaisirs toujours plus grands en restant toujours maître du sujet et libre de votre évolution.
    Dans cette époque ou l’immédiateté est devenue la norme pour les jeunes générations, vous y apprendrez plus tard qu’elle n’est que le fruit de l’approximation, de la vulgarité technique, de la paresse intellectuelle, de la négation des apprentissages réellement constructifs, à l’opposé de celle qui s’acquière plus lentement et plus laborieusement tout en créant des bases solides et durables pour toute votre vie.
    Et n’oubliez pas que derrière ces apprentis sorciers qui vous vantent ces caricatures, se cachent une myriade de commerciaux qui vont biens vous cadenasser avec ces produits.
    Enfin, pour ceux qui espèrent pouvoir réexploiter ces « connaissances » à des fins professionnelles vous serez bien mal accueillis, Arduino n’est pas à mettre dans un CV, conseil d’employeur.

    Si vous avez le courage de choisir d’autres solutions et de réserver votre énergie à apprendre des choses concrètes telles que l’exige n’importe quel savoir, vous en arriverez à la même conclusion. J’aurai au moins essayé de vous faire gagner un temps précieux et de vous apporter un autre son de cloche parmi tous ces charlatans qui veulent vous faire croire que tout est facilement accessible.
    Une fois que vous aurez mis le doigt dedans vous l’aurez bien profond dedans et vous aurez appris les mauvaises méthodes qui seront d’autant plus difficiles à corriger par la suite.
    En tant que formateur je suis tellement consterné par la baisse de niveaux qui s’accentue et que j’observe depuis maintenant 10 ans que j’ai décidé de réagir sur les blogs et autres forums qui font la promotion de cette mascarade technique qui se propage comme la petite vérole.

    • En effet …quelle tristesse que de laisser de simples amateurs et le petit peuple s’intéresser à l’électronique de base alors que cette discipline devrait être réservée au seul « gratin » désireux de suivre un apprentissage « lent et laborieux  »
      Pour nombreux d’entre nous « la vulgarité technique, la paresse intellectuelle, la négation des apprentissages réellement constructifs »comme vous dite, nous suffit pour faire nos petits bricolages !

      Heureusement qu’Eskimon et autres créateurs de tuto sur Arduino existent car avec les conseils de Lilith (l’élite?) je ne m’y serais JAMAIS intéressé à 50 ans …

      Au fait ou est le coté commercial ? sur des montages à quelques euros,des tutos gratuits et de l’open source ???
      Lilith ,(vous qui êtes de si bon conseil ) ou peut on trouver vos tuto SVP ?

      Merci Eskimon pour le partage

  21. bonjour et bravo pour ce blog

    j ai un souci avec l horloge de ma voiture de collection

    plusieurs segment de l afficheur ont disparu, j ai verifié le fonctionnement des afficheurs et tout est ok

    je suis allé a la marque et ils me proposent le changement de tout le bloc de climatisation qui inclus justement cette horloge a un prix……..

    savez vous m aider??

    merci

  22. Bonjour,
    Cela fait un mois que je m’auto forme sur Arduino, à la fois sur le site mère et en chargeant des croquis en essayant de les comprendre. J’avançais bien mais c’était qd même fastidieux. Et puis,… et puis, je suis tombé sur votre blog. C’est magique d’intelligibilité, de pédagogie et de vulgarisation. Surtout après avoir bien galérer, tout s’éclaire. Je suis rassuré d’avoir compris pas mal de choses. J’ai commençais à faire qqs tests avec des LED, faire varier la fréquence de clignotement avec un potar,… apprendre un DO, puis un Ré, puis un MI, puis les gamme, puis la musique. Car en tâche de fond j’ai un projet de contrôleur MIDI à base de messages SysEx. Peu d’infos là-dessus je trouve. Il y a bien une librairie MIDI, et des exemples à base de Control Change (différent du Sysex),… Je voulais savoir si vous connaissiez un peu les applis MIDI à partir d’ARDUINO ou une connaissance de votre entourage afin que je puisse poser qqs questions. Je vous remercie par avance. Encore bravo pour tout ce travail pédagogique!

Laisser un commentaire